Le Court-Métrage

Découvrez les intentions derrière l'histoire

Format :

Court-métrage, 17 à 20 mn – N° de dépôt scénario 000217321

Scénario

Bien que protégé, nous souhaitons limiter la diffusion du scénario aux partenaires potentiels. Afin de vous le partager merci de nous contacter directement via  soutien@lederniercoup-film.ovh en nous faisant part de vos intentions.

Nous pensons que les éléments ci-dessous peuvent apporter une première sensibilisation au projet.

Synopsis :

Lorène, mère de famille et pratiquante de combat libre, décide de mettre un terme à sa carrière en truquant les paris de son dernier combat et ainsi remporter une somme d’argent conséquente. Malgré la désapprobation de Marco, son mari, Lorène souhaite inclure dans la combine Kojac, un ami excentrique de la famille. Marco se retrouve dépassé par les différents choix de sa femme. S’il s’inquiète pour elle, il s’interroge également sur le regard que son voisinage et même son fils pourraient porter sur lui.

Note d’intention :

Etant enfant j’ai été témoin de situations où le mode de vie de familles dîtes marginales a pu être pointé du doigt. A qui n’est-il pas arrivé d’entendre des ragots sur telle famille à qui manque le sou, ou encore ceux-là qui sont des gens du voyage, sans parler du père Laumier qui bat sûrement sa femme… ? Quelle est la part de réalité et de divagations dans ces racontars dont les enfants se font souvent réceptacles et relais ?

Prendre le temps de montrer un point de vue différent, celui de l’une de ces familles au fonctionnement atypique, est le point de départ de cette histoire. Si le contexte dans lequel évolue nos protagonistes se veut original (le monde des combats clandestins), leurs problématiques sont pourtant universelles et la réalisation de ce court-métrage permettra d’en illustrer deux principales :

  • Quelles est la place de la liberté individuelle au sein d’un couple, comment cela se passe-t-il lorsque l’épanouissement de l’un empêche le plein épanouissement de l’autre ?
  • le désir de s’interroger sur certains préjugés liés à la vision homme/ femme est un second axe de réflexion de ce scénario. Nous verrons dans cette histoire que Marco se retrouve à devoir subir les préjugés de son voisinage pour la simple raison « d’accepter » les choix de sa femme. Dès lors, les peurs de Marco sont-elle uniquement liées à l’angoisse de voir sa femme gravement blessée lors d’un combat, ou sont-elles liées à une forme de discrimination sociale dont il est victime en raison de ses choix ?

j’ai souhaité apporter dans le traitement de cette histoire un certain réalisme social. Pour se faire j’ai doté mes personnages de caractères propres avec un langage bien à eux. C’est aussi par la complexité de leurs envies, de leurs choix et de leurs émotions que se crédibilisera l’authenticité de leur quotidien. Ces différences de caractères seront également déterminantes afin d’apporter légèreté et amusement à certaines séquences.

Les personnages évoluent dans le monde violent du combat libre. La brutalité pouvant découler de cet environnement a, par opposition, l’avantage de mettre l’emphase sur des moments intimistes, plus calmes. C’est également un environnement dans lequel les passions vont pouvoir être facilement mises en exergue.

Créer une histoire sociale mêlant action, tendresse et psychologie voilà quelle était mon intention. Ah oui et une touche d’humour !

G. Audrain

Note de réalisation :

Je crois au fort potentiel cinématographique de cette histoire. L’image et le son permettront d’illustrer parfaitement la notion de combat intérieur de Marco. Ce sont ces outils qui permettront au spectateur de percevoir ce qu’il ressent, de rentrer en empathie avec lui et de vivre pleinement les enjeux qui sont les siens. Si le scénario privilégie le divertissement, la mise en scène mettra l’accent sur la psychologie.

Les décors doivent refléter le contexte social difficile dans lequel évolue les personnages, sans tomber dans la caricature. De petites maisons bien entretenues entourées d’une nature très présente. En revanche le hangar, théâtre des combats clandestins, sera marqué d’une ambiance glauque et dangereuse. Il naîtra alors un contraste saisissant entre d’un côté, la vie plutôt tranquille de ce jeune couple élevant un enfant, et de l’autre l’univers sombre dans lequel évolue Lorène.

Un traitement particulier sera réservé aux différentes temporalités. En effet la construction du scénario repose sur un jeu d’aller-retour entre le présent (le combat en cours) et des flashbacks apportant des clefs de compréhension et de réflexion au spectateur. Cette dualité temporelle sera finement départagée grâce à un panel d’outils sensoriels : jeux de lumière, sound design, rythme des séquences…

Le casting et la direction d’acteurs seront des éléments essentiels à la réalisation de ce film. Le film propose des rôles ambitieux mais motivants en terme de travail. Le scénario offre des personnages forts et pour  lesquels les comédiens devront s’engager tant émotionnellement que corporellement. Les scènes de combat nécessiteront notamment un travail chorégraphique minutieux pour offrir au spectateur une esthétique réaliste.

N. Hek

Lien vers Page d'accueil
ACCUEIL
Separator image .